Actualités générales: Et si le renouvellement de la relation franco-africaine passait par la francophonie ?

14 mai

mehdi-reddad

(Medhi Reddad conseiller consulaire à Casablanca) (Crédits : DR.)

Ce qui sauvera la langue française, ce ne sont pas les pays du Nord, mais l’Afrique. Dans deux décennies, 85% des francophones pourraient se trouver en Afrique. La francophonie doit être synonyme d’opportunités économiques et sociales dans les années à venir.

Dans l’histoire qu’entretient la France avec le continent africain, les politiques mises en œuvre, les modes de gouvernance et certains comportements ont été sévèrement critiqués. Les questions mémorielles demeurent épineuses, mais jamais la francophonie n’a figuré sur le banc des accusés. Faisons de cet espace, le dénominateur commun de notre relation renouvelée avec l’Afrique. La langue française demeure le vecteur le plus puissant entre l’Afrique et la France. Langue officielle dans une vingtaine de pays, mais aussi langue enseignée dans les écoles primaires, secondaires et universitaires, elle constitue un lien éternel entre différents pays de la communauté francophone. Elle demeure un atout essentiel qu’aucun autre pays ne peut revendiquer en Afrique et permet de tisser des liens solides et sains vers l’avenir.

Dans mes différents déplacements sur le continent, j’ai pu voir à quel point ce patrimoine commun nous rapproche et nous unit. Je souhaite que des programmes spécifiques francophones soient mis en place en étroite collaboration avec les chefs d’États africains. Une francophonie forte doit être une francophonie co-construite avec les acteurs politiques et culturels africains. C’est la condition sine qua non d’une relation Afrique-France renouvelée. Le Sénégal, le Cameroun ou le Maroc pourraient ainsi participer à la création d’instituts dédiés à la francophonie.

La France et ses pairs devront construire ensemble la francophonie de demain

Représentant 16% du PIB mondial, le marché francophone est en mesure d’offrir des opportunités économiques et sociales sur le continent africain. Nous devons sanctuariser la francophonie pour qu’elle devienne un outil concret d’émancipation au service de toutes et tous. Plusieurs pistes doivent être étudiées. Sur le modèle de la Rencontre des Entrepreneurs Francophones (REF), organisée en août 2021, des initiatives et coalitions doivent se multiplier. Des évènements francophones culturels, universitaires, entrepreneuriaux et même sportifs doivent aussi devenir la vitrine des talents francophones de nos pays.

La mise en place d’un ministère délégué à l’action culturelle extérieure et à la francophonie avec un vrai budget dédié pourrait servir de support pour cette relation Afrique France renouvelée. Pourquoi ne pas imaginer également un alter ego de ce ministère dans les gouvernements africains francophones ?

Pour la création d’un Erasmus francophone

Il est plus que jamais nécessaire de bâtir des ponts entre francophones. Renforcer l’internationalisation de l’enseignement supérieur me paraît essentiel compte tenu de l’importance stratégique de la mobilité étudiante. Je souhaite qu’un Erasmus francophone se mette en place dans les années à venir, calqué sur le système existant d’échanges universitaires au sein de l’espace européen. A l’École polytechnique, les meilleurs élèves étrangers ne sont d’ailleurs pas chinois, mais marocains. Les mobilités restent encore trop compliquées pour de nombreux jeunes. Il est temps de lever les barrières ! La francophonie représente un outil d’excellence et un vecteur d’intégration sociale et professionnelle solide. Cet Erasmus francophone permettrait d’aller au-delà des simples accords bilatéraux de coopération existants et de créer une véritable zone de circulation des talents francophones, au service d’une relation Afrique France redynamisée grâce à ses jeunes.

source: https://afrique.latribune.fr/think-tank/tribunes/2022-04-14/et-si-le-renouvellement-de-la-relation-franco-africaine-passait-par-la-francophonie-914148.html

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Les petits bouchons 33 |
Mdp1astro2018 |
ADSIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Clublave
| Ganzeville aime son école
| Quemigny-Poisot et Clémencey